Publié par Laisser un commentaire

La 77e édition du Grand Prix de Monaco se déroulera du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2019 @ACM_Media

La 77édition du Grand Prix de Monaco se déroulera du jeudi 23 au dimanche 26 mai 2019, avec un programme toujours aussi riche en sport, en animations et en festivités. Ce 1003e Grand Prix de l’Histoire fera office de sixième manche du Championnat du Monde FIA de Formule 1 2019.

S’il est tant attendu chaque année, le Grand Prix de Monaco a en 2019 une saveur toute particulière. Cette édition célèbre en effet le 90eanniversaire de sa création. Bien des années ont passé depuis la première course en terre Monégasque, le 14 avril 1929. Les voitures ont progressé, les pilotes ont changé. Le circuit, lui, a évolué au fil des années, pour répondre à un cahier des charges de plus en plus important en matière d’organisation.

En 90 ans, ce Grand Prix unique a inscrit sa légende dans le sport automobile. Des plongeons dans le port d’Alberto Ascari et Paul Hawkins, aux six victoires d’Ayrton Senna (un record depuis 1993), la piste Monégasque a été le théâtre des Grands Prix les plus fous de l’Histoire. Rebondissements et stratégies sont les maîtres mots de ce rendez-vous mécanique de prestige.

Les accrochages à Sainte-Dévote, les changements d’adhérence dans le tunnel jour de pluie, les passages toujours plus proches du rail au niveau des S de la piscine… Ce sont 19 virages imprégnés de mythes et d’anecdotes qui mettent à dure épreuve les nerfs des pilotes, prêts à tout pour inscrire leur nom au palmarès du Grand Prix de Monaco.

Si les spécialistes s’accordent à dire que les qualifications sont décisives pour triompher, la course demeure le point d’orgue du week-end. Tous ceux qui ont pris le départ le savent et vous le diront : la victoire n’est acquise qu’une fois le drapeau à damier abaissé.

Après sa défaite rageante de 2016, Daniel Ricciardo s’est enfin imposé sur le tracé de la Principauté en 2018, après avoir notamment réalisé le meilleur temps absolu du circuit en 1’10’’810 durant les qualifications. Désormais pilote de l’écurie Renault – dont la maison mère est le partenaire historique de l’Automobile Club de Monaco – le sympathique et jovial Australien aura fort à faire pour défendre sa couronne, face à de redoutables adversaires. A commencer par Charles Leclerc. Le Monégasque a connu son baptême de Formule 1 lors de l’exercice 2018. Pilote Alfa Romeo Sauber, il a été promu chez Ferrari à l’issue de sa brillante saison, durant laquelle il a engrangé 39 points. Il aura lui aussi certainement à cœur de s’imposer pour son Grand Prix à domicile. Verdict attendu dimanche 26 mai 2019, à la fin des 78 tours de course.

Visitez le site d’ACM pour plus d’information

Laisser un commentaire